A gauche, ne le dites pas avec des fleurs…

Voilà, les masses populaires antifascistes prétendent avoir vaincu ! A Roux comme à Seraing, les bouquets de fleurs déposés lors des actions de NATION de ce 1er Mai ont été écrasés par les vigoureux pieds des représentants du prolétariat issus, selon l’endroit, du PTB, d’Antifa et d’un groupe anarchiste.

Ces derniers ont d’ailleurs osé une comparaison avec Stalingrad (authentique !). Comparaison peut être un peu ambitieuse tant du côté des antifa carolos qui, rappelons-le, avaient quand même mobilisé zéro (!) membre lors du rassemblement du 1er Mai 2018 de NATION à Charleroi que du côté antifa liégeois dont, pour rappel, les militants s’étaient cachés devant la cinquantaine de militants de NATION qui avaient distribué leurs tracts sur le marché de la Batte en Mai 2019. Sans oublier la raclée qu’ils avaient reçue en décembre 2018 dans le quartier St Léonard. Ce qui explique sans doute pourquoi maintenant, à chaque fois qu’on annonce NATION, ils appellent les grands frères de la FGTB à la rescousse.

Mais bon, à part cette grande victoire militaire LOL, on ne peut pas dire que les gens de gauche aiment le débat. Même s’ils ont cité la lettre ouverte (lire ICI) qu’Hervé Van Laethem avait adressée à tous ceux qui ne comprendraient pas pourquoi nous avions fleuri la tombe du député communiste Julien Lahaut, ils n’y ont pas répondu. Préférant l’insulter et sortir leurs analyses, toutes droites sorties des livres poussiéreux du début du XXème siècle.

Mais aucune réponse aux questions que Van Laethem posait par rapport au mondialisme ni au soutien par la gauche de toutes les guerres américaines ni avec le fait que cette même gauche a gouverné avec les héritiers politiques de ceux qui ont fait tué Lahaut. Tout cela aurait été au moins, un débat intéressant. Mais on sait que la gauche ne connait le terme de débat démocratique que quand ça l’arrange.

Mais manifestement, notre positionnement anticapitaliste les énerve. Et ils avancent le fait qu’il ne serait pas authentique. A notre sens, il l’est au moins autant que le leur. Eux qui sont devenus tellement mondialistes qu’ils luttent contre les frontières qui sont, pourtant une protection pour nos entreprises. Eux qui sont devenus tellement pro-migrants qu’ils participent au projet hyper-capitaliste de disposer partout dans le monde, d’une main d’œuvre sous qualifiée et sous-payée afin de pouvoir générer des profits bien plus élevés. Mais il est vrai que leur anticapitalisme à eux ne sait se manifester que contre les petits patrons d’ici mais semble bien moins vigoureux envers les grandes multinationales.

Enfin à leur accusation que nous avons fait cela car notre corpus idéologique est vide, nous répondrons qu’au contraire, il est en tous cas bien assez structuré pour éviter, à leur contraire, d’aller nous mettre dans les cases que nous impose ce système politico-financier dont ils ne sont somme toute plus que l’infanterie coloniale.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s