Léopold, police, NATION, les délires révélateurs des gauchistes !

Si, si, la gauche dite antifasciste peut avoir son utilité. Ainsi dans un article, pourtant assez délirant sur l’action de NATION qui voulait protéger la statue de Léopold II le 20 juin dernier, nos « antifa » démontrent en un texte que : notre action était fondée, qu’elle s’est bien déroulée comme nous l’avions raconté et enfin que, pour des gens qui disent que la rue est à eux, le moins que l’on puisse dire est qu’ils ne se manifestent guère face aux militants de NATION. Extraits choisis (en italique) et nos commentaires en-dessous (en gras).

Une heure avant le rassemblement, un petit groupe de 7-8 personnes, mené par Hervé Van Laethem, le président du parti d’extrême-droite (…), fait son apparition aux pieds de la statue.

Ce témoignage prouve bien que nous avions dit la vérité, nous étions bien une dizaine, contrairement à ce que prétendait un autre site « antifa » qui parlait de 3 personnes…De plus, et comme expliqué plus loin par les gauchistes, d’autres sympathisants de NATION vont venir plus tard. Mais surtout cet article, en lui-même, démontre que notre action était fondée puisque si les gauchistes ont pu observer la scène, c’est qu’ils étaient là. Et il est certain que sans présence policière (provoquée par la venue de NATION), ils auraient sans doute dégradé la statue. Pour rappel, un groupe communautariste avait aussi envisagé ce jour-là de déboulonner symboliquement la statue. Projet qui fut abandonné après l’annonce de notre présence.

D’autres fascistes apportent des fleurs sporadiquement en marge du rassemblement, toujours protégé·es par la police.

Ce qui confirme que comme nous l’avions demandé, des gens sont passés tout au long de l’après-midi.

Alors que la manifestation statique des sans-papiers suit son cours pacifiquement, certains fascistes se mêlent à la foule avant de se disperser dans les rues alentours.

Si cette histoire est vraie, c’est plutôt bon signe quant à notre capacité de mobilisation et d’organisation. Et on peut se demander alors pourquoi, nos valeureux antifascistes n’ont pas réagi…

Dans le même temps, deux manifestants antifascistes décident de retirer les fleurs de la statue. Ils sont immédiatement encerclés par les policiers qui leur reprochent « un vol » avant de procéder à un contrôle d’identité pour finalement les laisser partir.

Ils se nomment eux-mêmes manifestants. Ce qui confirme qu’ils étaient bien venus pour manifester mais que vu leur nombre, ils ont plutôt choisi de faire les voyeurs. Et ont courageusement préféré attendre  que les gens de NATION soient repartis avant d’agir… Comme d’habitude, quoi. Ce qui confirme aussi qu’ils ne sont même pas foutus de piquer quelques bouquets de fleurs sans se faire attraper.

un policier s’est même empressé de remettre le bouquet aux pieds de l’ex-roi colonisateur

Est-ce que ce policier savait même qui avait déposé des fleurs ? Pas sûr. Par contre, il n’a fait que mettre fin à un délit. Ah oui, jusqu’à nouvel ordre, cette statue est toujours un monument national qui concerne un des rois des Belges

militant·es du troisième âge

Oh vilains racistes anti seniors… Pourtant, ils savent bien qu’il y a pas mal de jeunes à NATION comme ils en ont fait quelque fois, la douloureuse expérience ! Bon, on comprend qu’ils sont étonnés de voir des militants plus âgés vu que dans les milieux gauchistes, après 40 ans, ces révolutionnaires de carton-pâte, on les trouve plus souvent dans les cabinets socialistes que dans la rue.

La différence de traitement qu’inflige la police à l’extrême-droite face aux acteurs.rices des luttes sociales en cours en Belgique traduit bien l’ancrage politique et le racisme de cette institution

Quand on voit le nombre d’actions de gauche, même illégales, qui sont tolérées par la police. Quand on voit que ces gens ont pu manifester, même pendant le confinement. Quand on voit l’impunité dont les activistes de gauche, profitent…On comprend mieux l’inanité de cette phrase

Face à l’extrême-droite sous toutes ses formes, ripostons immédiatement et collectivement.

Cette dernière phrase est particulièrement drôle de la part de gens qui ont attendu le départ des militants de NATION avant d’aller voler un bouquet de fleurs et qui affirment aussi que des militants de NATION rôdaient près d’un cortège de sans-papier, et ceci sans la moindre intervention  des « forces antifascistes »…LOL

Bref, une fois de plus, antifa ahahah !!!

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s